Etzivakibarum

veux

3 Janvier 2012, 13:28pm

Publié par katia

Comme si une roue avait tourné son mouvement brusque et bref à 360°.

Rupture de leurres, de pactes chimériques, en fin d'année.

Oraison sur le passé, bel horizon sur les demains. 

"Le courage est à mi-chemin entre la peur et l'audace".

 

Peut-être, oui.

 

Et, la terre se réveille, peu à peu, d'ici à là.

J'ai bon espoir.

 

Poursuivre à prendre la vie en face, sans faux lests, ni gros mirages.

 

Et s'ordonner en conviction.

La liberté de s'indigner commence déjà par refuser l'humiliation.

 

L'âge aidant, rencontrer toujours mieux et plus vaste, d'autres aux résonances conniventes.

Nous sommes nombreux, finalement, cavaliers à cru sans étriers.

Candidats à l'insolence ...


Refuser la névrose des autres, leur vie comme un annuaire, comme un livre de recettes ou de régime.

Refuser les bons sentiments, cet assentiment à l'hypnose collective.

Veiller à la modération d'accepter les bons mots, les termes justes, les nobles gestes, les belles paroles.

Leur négoce arrière peut être juteux d'être odieux, tout comme moisi d'être pourri.

 

Vivre de qui et de quoi l'on est. Pétri d'un tout : d'un oui, d'un non, d'un peut-être.

C'est, à chacune et chacun, ce que je souhaite.

Libre.