Erzavkabum

Erzavkabum

sac

Publié le 24 Juin 2013, 23:28pm

 

Un stylo, des petits bouts de feuille, des marrons, des cailloux.

Un autre stylo (d'égale valeur que l'autre, à ceci que celui-ci est d'encre bleue).

Un répertoire où Z reste muet.

Le A rempli, déborde sur le B.

Les mieux lotis sont C, J et P.

M aussi.

 

Un rouge à lèvres, une brosse à cheveux.

Un petit carnet qui complote des écritures et des croquis

(depuis 2002).

 

Le sac par lui-même est carré, cuir noir, deux boutons ronds dans les oeilletons de l'anse.

L'anse usée sur l'épaule. Un peu.

 

Un autre stylo, d'un autre style, d'égale valeur que les deux premiers,

à ceci (près) que celui-ci est gris clair.

 

Les poches de secours sont vides. 

Pas besoin encore de les remplir.

Pas de drogue, pas de médecine.

 

Le sac par lui-même se porte sur l'épaule ou à bout de bras.

L'anse usée, un peu, par l'épaule et la main (droite).

 

Un gros ventre plein de tiroirs porte tout de ma vie (presque).

Les photos de mes fils, mon identité déclarée sur tranches de plastique ;

la double noblesse d'être mère et maman.

La particule d'être femme.

 

Existence déclinée sur les sésames de passe-portes,

je pourrais (dès ce soir) traverser le monde d'hier à demain

dans une bricole de métal au dessus des méridiens.

 

Je pourrais.

 

Je pourrais prendre l'avion, le train, me laisser faire par cette féraille de loin,

seule seulement munie de-, unie à mon sac à demains.

Articles récents