Etzivakibarum

Malleval

11 Mars 2012, 17:37pm

Publié par katia

Première longue balade de l'année autour de Malleval dans le Parc national du Pilat.

Un temps de toute beauté nous invitant à la sieste vers treize heures dans les herbes longues blondes, tout en haut d'une colline.

 

Des primevères, des violettes, quelques arbres en fleurs, les abricotiers en bourgeons, une cascade, des odeurs insensées et les vignes majestueuses, tendues en escaliers par endroits escarpés.

 

Le village de Malleval a une âme dense. On sent en effet son époque médiévale, même si l'époque n'est pas réellement visible.

Hormis la structure ancienne du village, construite sur un éperon rocheux et les bâtisses qui en épousent les courbes à l'intérieur d'un mur d'enceinte.

C'est davantage la facture des XV-XVIe puis du XIXe que l'on aperçoit des architectures et des reconstructions les plus anciennes.


Dommage que les nombreuses restaurations aient été faites au vilain béton (La Commanderie) et que les constructions récentes (XXe), assez nombreuses, soient si affreuses.

 

Dommage que les endroits forts du petit village soient inaccessibles, frappés de "Propriété privée" (le petit chateau), "Privé" écrit à la main sur un carton inséré sur La Maison du Sel (La Gabelle), "Défense d'entrer" sur de nombreux endroits. Ce qui confine à un sentiment de déception, en repartant.

 

L'homme, décidément, ne sait pas cohabiter avec la beauté simple de la nature. Il en est d'emblée son étonnant rival par ses instincts de propriété.

  Dommage.