Etzivakibarum

belle d'âme

5 Décembre 2011, 13:43pm

Publié par katia

Dans cette nausée permanente, qui tâche et tue, il existe ces âmes-là.

 

Il est difficile d'annoncer à un peuple sacrifié qu'il doit faire encore des sacrifices, sans émotion.

Il faut être bien cynique pour brandir un plan de rigueur à un peuple déjà contraint à mille restrictions - ce sont les plus fragiles qui vont encore payer -, et garder son aplomb. 

"L'annonce de l'adoption par l'Italie d'un plan de rigueur draconien a été marquée par un événement insolite, dimanche 4 décembre. La ministre des affaires sociales, Elsa Fornero, considérée comme l'une des principales expertes italiennes en matière de retraites, a éclaté en sanglots au beau milieu d'une phrase où elle soulignait combien le durcissement du système actuel lui avait "coûté psychologiquement". C'est justement le terme de "sacrifices" qui lui est resté en travers de la gorge lors de la conférence de presse d'annonce des nouvelles mesures d'austérité italiennes. Mme Fornero a craqué quand elle a admis que les retraites ne seraient plus indexées sur l'inflation à partir de 2012, sauf pour les deux plus basses tranches de revenus."  

Source LeMonde.fr