Erzavkabum

Erzavkabum

•••

Publié par prépublication sur 19 Juin 2013, 23:27pm

guyau.jpg

 

(...) "Courageux, c’est le moins qu’on puisse dire, tant Jean-Marie Guyau (1854-1888) s’employa à combattre la pensée dominante à son époque qui associait naturellement la morale avec l’obligation et la sanction.


Chez lui, l’évolutionnisme se conjugue à la psychophysiologie naissante (sans oublier une influence de Giordano Bruno) afin de mener un double combat : contre Kant et son dogmatisme moral, mais aussi contre les morales utilitaristes. Pour le philosophe, il faut partir des seuls faits individuels considérés indépendamment de la survie de la société et du vivre-ensemble.

Est-ce à dire qu’on est en face d’un pur individualisme autonormé ? Non. Et c’est tout là l’originalité du point de vue défendu par Guyau : les lois de la morale doivent se confondre avec les lois profondes de la vie.


Ainsi, la question du devoir n’a aucune réalité en soi, mais s’origine uniquement dans la vie psychique de l’individu. L’obligation morale est plus la conséquence d’un réflexe inconscient, voire dans certains cas d’une intuition, que de l’activité réflexive de la conscience.


Je peux, donc je dois – telle pourrait être la maxime de Guyau." (...)

 

 

 

Source et suite ici

 

 

 

 

Un livre de belle nécessité publique et universelle.

 

 

 

 

 

 

 

Articles récents