Etzivakibarum

(•)

16 Mars 2012, 09:48am

Publié par pré-édition

Précognition

 

On ignore d'où ça vient. C'est un champ encore inapproché, inexplorable par la science, sauf celle fiction.


Je reste convaincue que nous possédons tous cette faculté de lecture anticipée, à différents degrés.  

(Les plus sensibles à ces perceptions étant ceux les plus proches de la sincérité de leurs véritables émotions / la prémonition des peintres, des écrivians, etc). Sans qu'il s'agisse de parapsychologie, de pathologie psychiatrique, ni même d'une linguistique paranormale de présence divine ...

La raison du phénomène n'a rien de 'médiéval', même si sa logique est inconnue.

 

Ca relève peut-être simplement du prime instinct, de notre package anté-reptilien.

Une chimie de connectique complexe nourrie d'informations croisées. Issues d'un acquis d'appren/tissages multiples - aussi riche, profond qu'inconscient - , que nous possédons tous, concernant tous les genres (illimités) de relations entre causes et effets et leur très vive mise en connection, jusqu'à pouvoir les (pré)lire.


  [ On peut toujours essayer d'expliquer ce que l'on ne peut pas expliquer ;O) ]

 

Les images, les sens, les (pré)sentiments, les événements, les situations sont alors très nets, troublants d'intimité, de précision, de ponctualité avec le concret tangible, visible, solide.

Ils s'avèrent, vérifiables au détail près (fulgurance). Avec joie, étonnement ou effroi...


Le chemin parcouru entre l'empreinte fortement sensorielle et sa manifestion factuelle (objective) est stupéfiant d'assurance, d'aplomb, de 'conviction'; telle une droite furtive, tracée sans l'ombre d'un doute.

 

Et, c'est 'paradoxalement' pas plus délirant que n'importe quelle prédiction dite logique, (politique, etc),

ou n'importe quelle prophétie humaine qui ne guère s'avère

 

Il y a des périodes fastes et d'autres de moindre intensité.

En ce moment, c'est le bouquet.