Recombobulation Area

Recombobulation Area

"Le

La marche de l'empereur

Publié par Katia Jaeger sur 5 Octobre 2017, 10:29am

Ceux que l'on nomme les puissants sont visibles d'être prévisibles, mais l'ivresse de puissance touche l'intime de nombreux mortels. Ce besoin impérieux de s'affilier à l'infini n'est pas le seul apanage des empereurs. A moins que le quotidien soit un Empire.

 

"Qu’il arrive à cheval ou à pied, qu’il parcoure le monde en carrosse ou en jet, la passion dominante, exaltante et terrible, de tout empereur n’aura jamais été que celle de l’infini. Tout doit s’accroître et rien ne doit cesser, telle est sa maxime. Fonder, conquérir, accumuler les biens et les honneurs sont les actes nécessaires à l’affirmation de sa gloire — ce maximum rêvé est le minimum qu’il vise —, encore faut-il que soit conjuré d’un même geste, c’est-à-dire en même temps, le danger toujours possible d’affaiblissement, voire d’extinction de celle-ci. Il le faut, ici et maintenant, et tant qu’à faire « pour les siècles des siècles ». De sorte qu’empereur désigne certes un homme de pouvoir, un bipède ivre d’ambition, mais peut-être aussi bien un mortel qui voudrait ne pas l’être." Pierre Parlant

L’Empereur à pied, le nouveau roman de Charif Majdalani.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Articles récents